“Ce sera notre petit secret” d’Edmondo Pires

La semaine dernière, je vous avais parlé de mon expérience de Serial Lectrice avec le site Bookn’séries et vous avais donc promis de vous parler de ma première Serial Lecture 🙂

Aujourd’hui, je vous en dis donc un peu plus sur ce très bon polar d’Edmondo Pires.

Résumé tentant, titre plutôt intriguant… J’avais vite été tentée de découvrir “Ce sera notre petit secret” ! De plus, j’avais appris que l’auteur allait être présent à la deuxième soirée Polarn’Co organisée par Laure Lapegue, auteure de polars et fondatrice de Bookn’séries, alors j’avais vraiment hâte de le rencontrer.

Peu de temps avant la soirée, j’avais reçu le premier épisode de la Serial Lecture, ce qui m’avait permis d’avoir un aperçu de l’atmosphère du livre et du style d’écriture de l’auteur. J’ai donc eu le grand plaisir d’échanger avec Edmondo Pires au cours de cette soirée et c’est une personne extrêmement sympathique, drôle et très accessible ; j’ai été ravie de pouvoir partager un moment avec lui.

Allez, je vous emmène à Paris, où se déroule l’histoire de “Ce sera notre petit secret“…

 

ce sera notre petit secret edmondo pires

 

Résumé de l’auteur :

Lorsque Claire Forestier, jeune lieutenant de police du 2ème SDJ de Paris, est appelée sur les lieux de l’agression d’une femme à son domicile, en plein cœur de la capitale, elle n’imagine pas que ses propres démons l’attendent. Le profil et le passé de la victime vont replonger Claire dans le drame qu’elle tente de surmonter en vain depuis son enfance. Et ce, malgré les voies parfois extrêmes et sulfureuses qu’elle emprunte pour y parvenir.
Dès lors, résoudre cette affaire lui apparaît comme une ultime opportunité de se reconstruire. Quitte à oublier l’adage selon lequel un chasseur blessé peut lui-même devenir une proie.

 

ce sera notre petit secret edmondo pires

“Ce sera notre petit secret” d’Edmondo pires, disponible au format numérique ou broché, sur Amazon.

 

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que le premier chapitre vous plongera immédiatement dans le vif du sujet ! Et c’est effectivement dès ces premières pages que ma curiosité a été piquée et que j’ai su que ce polar allait être très intéressant !

L’enquête autour de cette agression que mène le Lieutenant Forestier et son coéquipier Sergio est très prenante et m’a tenue en haleine jusqu’au bout. J’ai aimé les personnages qui ont chacun une certaine part d’ombre et de complexité mais qui se révèlent aussi attachants au fil des pages.

 

ce sera notre petit secret edmondo pires

 

Plus j’avançais dans ma lecture, plus j’ai été prise dans le tourbillon de Claire, mélange de noirceur et de fragilité. L’auteur a trouvé les mots justes pour transmettre au lecteur les émotions des personnages, et plus précisément ceux de Claire Forestier. J’ai souvent ressenti son malaise, son mal-être et les blessures toujours à vif de son passé douloureux, que l’on devine peu à peu.

L’atmosphère est particulière, parfois pesante, et fait monter une certaine pression. Les scènes d’action sont fort bien décrites et la construction du récit, comme de l’intrigue, vraiment très bien pensée ; tout y est cohérent.

À la moitié du livre, tout s’accélère et je suis arrivée à la fin presque à bout de souffle. J’ai vraiment été surprise par la fin, inattendue et… glaçante ! Et puis passée la dernière page, les fortes identités des personnages et les blessures de Claire ont résonné en moi encore un petit moment…

Ce sera notre petit secret” est un polar extrêmement bien écrit à travers lequel l’auteur n’a pas peur de choisir ses mots, d’exprimer ce qu’il a en tête. On sent une certaine liberté et une témérité qui font de ce roman un polar un peu marginal, qui ne vous laissera certainement pas indifférent.

Action, suspense, tension, tout y est. Je vous encourage vivement à découvrir ce premier polar d’Edmondo Pires, car vous n’oublierez pas Claire de sitôt…

Découvrez “Ce sera notre petit secret” via Bookn’séries ou via Amazon !

J’ai testé “être Serial Lectrice” avec Bookn’séries !

Avis aux passionnés de lecture et aux fans de polars : voici un site qu’il vous faut absolument découvrir !!

Tout a commencé avec la première soirée Polarn’Co organisée à Bordeaux en juin dernier par Laure Lapegue, auteure de polars et fondatrice du site Bookn’séries. Cette soirée a été pour moi un véritable bonheur et un souvenir mémorable. Je pense d’ailleurs que j’y consacrerai prochainement un article 🙂 J’y ai fait de très belles rencontres (lecteurs, blogueurs, auteurs étaient réunis), et Laure Lapegue a été l’une d’entre elles.

C’est donc à cette soirée, en échangeant avec Laure, que j’ai découvert plus concrètement le fonctionnement de ce site et que je m’y suis intéressée de plus près.

 

Bookn’séries c’est quoi ?

Booknséries est un site qui permet à des passionnés de lecture comme vous et moi 🙂 de découvrir gratuitement des polars, dont la lecture est scindée en épisodes, exactement comme le sont les séries.

booknseries

 

Bookn’séries, comment ça marche ?

Lorsque Laure et son équipe ont choisi le Serial Auteur qui proposera son polar via Bookn’séries, Laure communique alors sur le site et les différents réseaux sociaux, présente l’auteur, et annonce la date du premier épisode de la Serial Lecture.

Puis, vous lisez le pitch du livre, vous êtes intrigué… Bref, cette lecture vous tente ! Il faut donc vous inscrire en cliquant sur l’onglet “Devenez Serial Lecteur”, puis en remplissant ce petit formulaire.

booknseries

booknseries

 

Grâce à Bookn’séries, j’ai eu la chance de découvrir le premier polar d’Edmondo Pires, “Ce sera notre petit secret. Ainsi, toutes les semaines, je recevais gratuitement dans ma boîte mail un épisode de la Serial Lecture, à laquelle vous accédez grâce à un lien direct, comme ceci :

booknseries

 

Chaque vendredi, vous avancez donc dans l’histoire, et avez également la possibilité à tout moment, d’acheter le livre si vous le souhaitez ! Et je vous avoue que c’est ce qui s’est passé pour moi ! J’ai beaucoup aimé l’histoire et le suspense s’est très vite installé, alors après le sixième épisode, j’ai craqué et n’ai pas eu la patience d’attendre le prochain rendez-vous hebdomadaire !

Je vous parlerai d’ailleurs de ce très bon polar dans la chronique de mercredi prochain ! 🙂

 

Bookn’séries, les avantages :

  • L’inscription est totalement gratuite.

  • Vous recevez chaque semaine un épisode de la Serial Lecture, contenant plusieurs chapitres du livre.

  • Les envois ont lieu le vendredi midi, vous pouvez donc dévorer votre épisode via votre smartphone, tablette ou ordinateur, durant votre pause déjeuner 😉 ou le garder pour le week-end 🙂

  • À tout moment, vous pouvez en un clic revenir aux épisodes précédents, si vous avez par exemple besoin de relire certains passages.

  • Nul besoin de liseuse, le temps de lecture est assez court et la mise en page du site rend la lecture très agréable. Vous pouvez par exemple “zoomer” sur le texte autant que nécessaire.

  • Le fait de recevoir un épisode par semaine vous assure d’avoir votre petit quota de lecture hebdomadaire si vous avez peu de temps en général à y consacrer, et rien ne vous empêche de cumuler votre Serial Lecture et vos/votre autre(s) lecture(s) en cours si vous lisez davantage.

  • Vous pouvez si vous le souhaitez, à tout moment, acheter le roman via le lien proposé à chaque fin d’épisode.

  • Si habituellement vous vous laissez peu tenter par des polars, vous découvrez un style ou genre de lecture différent sans être obligée de passer par la case “achat”.

  • Vous découvrez un auteur talentueux qui a sa marque de fabrique et un style affirmé, et que vous n’aurez peut-être pas remarqué sans Bookn’séries.

 

Voici comment se présentera à l’écran votre Serial Lecture. Grâce à ce design très clair, la lecture est très agréable, et les pages se tournent comme celles d’un livre, en cliquant sur la flèche jaune à droite.

booknseries

 

Bookn’séries, c’est aussi :

Et si vous êtes auteur, n’hésitez pas à proposer votre polar à l’équipe Bookn’séries, il sera peut-être sélectionné pour être la prochaine Serial Lecture !

 

Pour conclure, si vous êtes passionnés de lecture, amoureux des polars et intéressés par le format série ; que vous aimez découvrir de nouveaux auteurs et de bonnes lectures, alors… Foncez !

“Le réveil du silence” de Cédric Charles Antoine : bienvenue au château de Métysière…

Après “Le paradis de Victoria” et “Torsken“, je me suis plongée dernièrement dans “Le réveil du silence” de Cédric Charles Antoine, qui m’attendait bien sagement dans ma liseuse depuis quelque temps déjà. “Le réveil du silence” est mon troisième roman de l’auteur et je me demande si celui-ci ne serait pas mon préféré 🙂 Enfin, pour le moment, car la collection LORDKARSEN qu’il a créée compte déjà plusieurs ouvrages et je suis aussi bien tentée de lire “Les hurlements de la mémoire” qui est une de ses premières publications !

 

le réveil du silence Cédric Charles Antoine

“Le réveil du silence” de Cédric Charles Antoine, disponible au format ebook et broché sur Amazon.

 

Résumé de l’histoire proposé par l’auteur :

À la sortie de l’opéra de Francfort, la mort violente d’une jeune femme de seize ans, sous le regard impuissant de son père, modifiera un siècle plus tard le destin d’un couple de Français.

Astrid et Guillaume sont accaparés par leurs recherches immobilières. Ils conduisent depuis six mois un projet crucial : quitter définitivement Paris pour s’installer, avec leur fille de dix ans, dans une vieille demeure à la campagne. Aux confins du Haut-Anjou, l’histoire de ces deux familles fusionnera au travers d’une rencontre imprévue. Un homme fera le lien entre les deux époques, il tentera d’acquérir la même propriété. Cet étranger fera preuve d’une obstination sans limites à l’égard des Parisiens en quête d’un bonheur idéalisé. L’enjeu sera un château néogothique construit au 19e siècle par un illustre architecte angevin. Découvrez l’étonnante aventure de ce couple venu s’enraciner dans un domaine isolé, les yeux pleins d’espoir à la recherche du paradis. Cette immersion fascinante les mènera vers une vérité effroyable… Bienvenue au château de Métysière !

 

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, et ayant un fort attrait pour les châteaux quels qu’ils soient, j’avais vraiment hâte d’entrer dans l’histoire et d’en savoir plus ! J’aime énormément les châteaux pour l’histoire qu’ils racontent, qui a eue lieu entre leurs murs et pour l’atmosphère qu’ils dégagent. Celui de Métysière semblait être assez mystérieux et avoir quelques secrets… Ma curiosité était donc piquée !

 

le réveil du silence Cédric Charles Antoine

 

J’ai adoré toutes ces descriptions que l’auteur partage avec nous. Des descriptions que j’ai trouvées très poétiques lorsqu’il évoque la nature environnante, le fameux château de Métysière, étrange, majestueux, et qu’il nous apporte des détails sur le mobilier, les matières, les ornements… Il y décrit même des livres anciens présents dans la bibliothèque du château. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce clin d’œil à la collection “Le Masque“, que j’affectionne tout particulièrement 🙂

J’ai trouvé l’histoire très intéressante car l’auteur nous emmène au cœur de différentes époques pour retracer les mémoires du château, à travers lesquelles plusieurs personnages sont liés. Le récit se déroule en grande partie en Mayenne, mais Cédric Charles Antoine entraîne aussi le lecteur à Francfort et Milan.

On suit majoritairement les personnages d’Astrid et de Guillaume qui acquièrent le château de Métysière où ils souhaitent s’installer de façon définitive. Leur rêve de vivre entre ses murs sera mis à mal entre mystères, découvertes historiques et confessions qu’ils vont découvrir chaque jour.

Le suspense n’était pas particulièrement intense, mais suffisamment présent pour m’inciter à découvrir au fil des pages, les secrets que cache l’étrange château de Métysière. Petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place et s’emboîtent pour former un tout, l’explication. Au fur et à mesure de la lecture, on comprend aussi pour quoi le titre est “Le réveil du silence“.

L’art a également une belle place dans ce roman, et c’est aussi pour cette raison que je l’ai tant apprécié. Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus 😉

Je ne peux que vous conseiller de vous lancer dès maintenant dans “Le Réveil du silence”  car l’automne, voire l’hiver, sont les saisons idéales pour découvrir ce roman et son étrange château de Métysière…

“La lettre et le peigne” de Nils Barrellon, un thriller passionnant sur fond historique !

Avant de commencer à vous parler de ce thriller mémorable, je tiens à remercier chaleureusement Nils Barrellon pour m’avoir proposé l’envoi de son livre ainsi que les Éditions Jigal.

 

la lettre et le peigne nils barrellon

“La lettre et le peigne” de Nils Barrellon, un thriller paru chez les Éditions Jigal. Photo Monia Boubaker

 

Nils Barrellon est un auteur que je vous avais déjà présenté avec son polar “Le jeu de l’assassin“, que j’avais beaucoup aimé. Alors quand il m’a proposé de m’envoyer son nouveau thriller, bien que celui-ci paraissait très différent du “Jeu de l’assassin”, j’ai accepté avec grand plaisir.

J’étais assez curieuse de le découvrir et on peut dire que je n’ai pas été déçue !

Pourtant, avec l’histoire qui démarrait en avril 1945 à Berlin et qui se déroulait majoritairement en Allemagne, je vous assure que le pari n’était pas gagné ! (Oui, ne me demandez pas pourquoi, mais je n’ai pas vraiment d’affinités avec le pays ou la langue allemande…!) Mais je me suis rappelée aussi qu’ à l’époque où j’étais étudiante, j’avais été très intéressée par la période 1939-1945 de l’histoire allemande et me suis lancée donc lancée sans a priori dans cette lecture et avec l’envie d’en savoir plus !

 

Résumé de l’éditeur :

Avril 1945. Anna Schmidt erre dans les rues dévastées de Berlin à la recherche d’un abri.

Janvier 1953. Elle confie à son cousin Heinrich une mystérieuse lettre qu’elle lui demande de remettre à son fils Josef si un jour celui-ci se sentait en danger et venait la réclamer.

Septembre 2012. La capitaine Hoffer enquête sur l’assassinat d’un gardien du musée d’Histoire de Berlin. Le mobile du crime semble être le vol d’un peigne tristement célèbre…

Quelques mois plus tard, Jacob Schmidt est sauvagement agressé en sortant d’un club. En déposant plainte, il croise la capitaine Hoffer, très intriguée par son histoire. Depuis, Jacob se sent traqué. Et le souvenir de cette lettre dont Josef, son père, lui avait parlé lui revient en mémoire…

De Francfort à Paris en passant par Berlin, il décide alors de tenter l’impossible pour la retrouver…

 

Tout d’abord, je vous avoue avoir eu des débuts un peu difficiles ! J’ai eu beaucoup de mal à me repérer avec les noms des personnages allemands et je me suis parfois sentie un peu perdue avec les différents sauts dans le temps, assez fréquents dans une partie du récit. Mais considéré ce qui a suivi, j’ai vraiment bien fait de ne pas m’arrêter à ça !

Tout au long de l’histoire, j’ai été extrêmement admirative et impressionnée par le travail de recherche qu’à fourni l’auteur. Ces détails et ces recherches sur la partie historique de cette époque accompagne une intrigue vraiment bien étudiée.

À travers le récit qui se déroule entre Berlin, Francfort, Paris et Rennes, on suit plusieurs personnages : Anna Schmidt, la capitaine Anke Hoffer de la police fédérale allemande, Gottfried Feuerbach et Mickaël, Josef et Jacob Schmidt, ainsi que le commandant Valéry Flaubert.

Le rythme s’intensifie peu à peu au fur et à mesure de la lecture et le récit fait alors place à une véritable traque dont est victime Jacob.

Tout au long de l’histoire, le mystère restera entier quant au lien de ce fameux peigne et de cette lettre dont on ne connaîtra le contenu qu’aux toutes dernières pages, et où à ce moment-là, tout s’expliquera enfin. C’est aussi au moment de la révélation que j’ai réalisé la précision et l’efficacité de la construction du récit. De plus, en y repensant, j’ai trouvé que certains indices et détails subtils avaient été habilement évoqués à certains moments de l’histoire.

J’ai été complètement passionnée par le dernier tiers de ma lecture qui a capté mon attention différemment du reste du livre, du fait de ce rythme plus soutenu et de cette terrible envie de savoir !

J’ai été aussi très très heureuse de retrouver, même brièvement, dans cette dernière partie, le commissaire Kuhn que j’avais tant apprécié dans “Le jeu de l’assassin” ! Même s’il a été aussi plaisant de découvrir le personnage du commandant Valéry Flaubert, surnommé “l’écrivain”, qui semble aussi très intéressant. Cela m’a vraiment fait plaisir qu’à travers deux polars très différents, Nils Barrellon ai gardé le lien avec ce personnage. Je l’adore, moi, le commissaire Kuhn !

Et il me semble d’ailleurs important de préciser également, que contrairement au “Jeu de l’assassin“, on ne retrouve pas dans le récit cet humour très présent que j’avais particulièrement aimé. Il y a quelques notes d’humour, que j’ai relevées parfois, mais elles se font rares. Peut-être parce que le commissaire Kuhn n’y faisait qu’une apparition ou peut-être parce que Nils Barrellon a tout simplement choisi pour ce thriller une autre direction.

Pour conclure, “La lettre et le peigne” est un thriller qui s’est révélé passionnant, grâce auquel on apprend beaucoup et dont la fin est de mon avis, assez incroyable ! C’est un dénouement qui me restera en mémoire, et qui est à la hauteur de l’attente tout au long de cette lecture !

Nils Barrellon montre avec ce nouveau thriller qu’il a plusieurs cordes à son arc, et je crois bien qu’il n’a pas fini de me surprendre !

“Une fille parfaite” de Mary Kubica : un roman déroutant, subtil, addictif… !

En refermant ce livre, je ne savais pas si j’allais réussir à écrire une chronique tellement je l’ai trouvé particulier et déroutant. Un peu aussi comme une lecture hors du temps. Mais la construction et le dénouement de ce roman sont tels que je me devais de vous en parler. Vous ne pouvez pas passer à côté de cette lecture.

 

une fille parfaite Mary Kubica

“Une fille parfaite” de Mary Kubica, roman paru aux éditions Mosaïc au format poche. Photo Monia Boubaker

 

Résumé de l’éditeur :

“Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt.” Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

 

Une fille parfaite” de Mary Kubica, c’est une suite de chapitres où 3 voix s’expriment, avant et après la disparition de Mia : Eve, la mère de Mia, l’inspecteur Gabe Hoffman, et Colin Thatcher, l’homme que Mia a suivi ce soir-là… Chapitre après chapitre, le lecteur “écoute” ces 3 personnages, qui nous parlent de l’avant-disparition et de l’après, au retour de Mia dans la maison familiale, tout en assistant aux investigations de l’inspecteur.

Bien que j’aie conscience de la contradiction, j’ai trouvé le rythme de ce roman assez lent tout en ayant ce suspense grandissant et prenant, à chaque chapitre.

J’ai eu des doutes, mais je n’ai pas osé aller jusqu’au bout de ma réflexion. Aussi, j’ai soupçonné à tort. À aucun moment le lecteur n’a la clé, l’explication, sinon aux dernières lignes du livre.

Durant les chapitres racontés par Colin, on assiste à l’enlèvement de Mia, à sa captivité ; j’ai ressenti sa détresse comme celle de sa mère, qui souffre de son absence jour après jour.

Avec Mia, j’ai eu mal, j’ai eu peur. J’ai eu froid aussi. Très froid.

Je vous conseille d’ailleurs de lire ce livre en plein hiver, peut-être même avec une fenêtre ouverte pour ressentir les frissons de Mia et essayer d’imaginer ce par quoi elle est passée. Ce qu’elle a du supporter. Mais avec ce roman, vous n’aurez pourtant droit à aucun détail sordide, et j’en ai d’autant plus apprécié la lecture.

Les 3 personnages racontent, décrivent. Beaucoup.

L’auteure veut que le lecteur prenne le temps de connaître toute l’histoire et les différents points de vue. La progression dans le livre me semble lente et s’oppose avec force à la situation d’urgence dans laquelle se trouve Mia. Pourtant, j’avale les pages ; je l’ai lu vite ce roman, comme si le fait de le lire très vite pouvait délivrer Mia et mettre fin à son calvaire.

Quand vous aurez commencé ce roman, vous ne pourrez plus le lâcher. Parce que vous voudrez savoir. Absolument.

J’ai aimé cette atmosphère particulière qui se dégage de cette histoire, de cette écriture. J’en suis ressortie presque essoufflée, me remémorant certains passages du livre, pour mieux comprendre.

Je dis “ressortie” car j’ai été happée par ce roman. Littéralement.