“Aux prises avec la mort” de Peter James. Des frissons pour cette rentrée !

Peter James

“Aux prises avec la mort” de Peter James, paru aux éditions Pocket.
Photo : Monia Boubaker

 

Ce polar de Peter James, “Aux prises avec la mort“, a été le second livre que j’ai dévoré pendant mes vacances. Le premier était “Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi qui m’avait fait voyager au soleil, avec une enquête se déroulant sur l’île de la Réunion, et dont je vous avais parlé dans ce précédent article.

Cette fois-ci, et dans un style très différent, avec Peter James, nous partons au Royaume Uni, à Brighton, où on y retrouve le climat anglais un brin capricieux qui m’avait déjà laissé apercevoir, à ce moment là, un petit air de rentrée.

Il y a des journées qui commencent par un évènement capable de bouleverser votre vie à tout jamais. C’est le cas de Carly Chase, dont la vie bascule un matin d’avril. Au lendemain d’une soirée bien arrosée, Carly, en retard, se dépêche de partir pour déposer son fils Tyler, à l’école. Après ce premier arrêt, sur la route de son rendez-vous, un vélo surgit alors devant elle. Tentant de l’éviter, c’est le dérapage, puis la collision. Cet accident de la route cause finalement la mort du cycliste, et peu de temps après, il apparait que les autres conducteurs impliqués, sont tour à tour sauvagement assassinés. Le commissaire Roy Grace, chargé de l’enquête, est persuadé que Carly sera la prochaine sur la liste.

Aux prises avec la mort” est un excellent polar, et malgré les personnages au début que je trouve un peu trop nombreux pour arriver à tous les mémoriser, on finit par côtoyer, au fur et à mesure, les principales figures de cette enquête, qui prend rapidement de la vitesse. Les meurtres perpétrés et leurs détails font froid dans le dos et l’on suit avidement les avancées de l’affaire, jusqu’à la traque de l’assassin ; froid, calculateur, et effrayant d’habileté.

En parallèle de cette enquête, est aussi présent un “fil rouge”, relatif à la vie personnelle de Roy Grace, et plus particulièrement à la disparition de sa femme Sandy, des années avant. Cette disparition, laissée en suspens à la fin du livre nous intrigue, et nous donne vraiment envie d’en savoir plus. Il est alors logique de penser qu’elle se poursuivra dès la prochaine enquête du commissaire Roy Grace, dans le dernier livre de Peter James, “Des enfants trop parfaits”.

J’ai découvert Peter James avec ce livre “Aux prises avec la mort“, mais si l’on souhaite garder la chronologie de sa vie personnelle évoquée en parallèle des enquêtes, et si celui-ci vous a convaincu, je pense qu’il serait intéressant de lire les enquêtes précédentes dans l’ordre.

Voici les autres polars de Peter James dont le héros est le commissaire Roy Grace :

– “Comme une tombe” (2006)

– “La mort leur va si bien” (2007)

– “Mort…(ou presque)” (2008)

– “Tu ne l’oublieras jamais” (2010)

– “La mort n’attend pas” (2011)

– “À deux pas de la mort” (2012)

Tous sont repris aux éditions Pocket, et son dernier roman “Des enfants trop parfaits”, est paru cette année chez Fleuve éditions.

Peter James est un écrivain et un producteur de cinéma britannique. Il a écrit 20 romans et compte parmi les auteurs de romans policiers les plus lus au Royaume-Uni.

http://www.peterjames.com/

 

Version papier (7.90 €)

Version numérique (13,99 €)

 

6 comments for ““Aux prises avec la mort” de Peter James. Des frissons pour cette rentrée !

  1. 22 septembre 2014 at 14 h 45 min

    J’aime beaucoup ton résumé qui est très intrigant, j’ai envie de savoir la suite…
    Bon, je ne vois qu’une seule solution, il va falloir que je me mette à lire des polars !

    • 22 septembre 2014 at 14 h 52 min

      Oui il faut essayer ! Peut-être un genre de lecture que tu aimeras aussi !

  2. 23 septembre 2014 at 13 h 27 min

    J’aime beaucoup ton résumé !!

  3. 23 septembre 2014 at 22 h 32 min

    Je me dis souvent qu’il faut que je tente un livre de Peter James…
    Pourquoi pas celui-ci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.