“Les gouttes de Dieu” de Tadashi AGI et Shu OKIMOTO, un manga… enivrant !

Les gouttes de Dieu

“Les gouttes de Dieu” de Tadashi AGI et Shu OKIMOTO.
Photo Monia Boubaker

 

Les mangas, c’est une forme de littérature que je connais très peu. Je suis donc complètement novice, mais j’ai eu envie de découvrir, et aussi de vous faire partager cet univers particulier qui n’en est pas moins intéressant, bien au contraire !

À la recherche d’une histoire qui pourrait m’intéresser dans toutes ces étagères bien remplies d’auteurs qui m’étaient totalement inconnus, mon regard croise alors cette série de mangas « Les gouttes de Dieu » de Tadashi AGI et Shu OKIMOTO. En lisant le résumé de quatrième de couverture, j’apprends qu’il s’agit d’une histoire qui se passe dans le monde du vin et de l’art qu’est l’œnologie. Je ne vous cache pas qu’habitant tout près de Bordeaux et appréciant moi-même, et de plus en plus cet excellent breuvage, je me suis dit, tout simplement : pourquoi pas ? J’ai pensé que ce serait une belle introduction à cet univers !

Je vous dis quelques mots de l’histoire :

Shizuku Kanzaki est le fils d’un célèbre œnologue Yutaka Kanzaki. Mais Shizuku, lui, ne s’intéresse absolument pas au vin, il n’en boit jamais, et travaille même comme commercial pour une marque de bière, la bière Taiyo. Puis un jour, Shizuku apprend le décès de son père, et que celui-ci lègue sa collection de bouteilles, unique et précieuse, très convoitée. Mais Shizuku se voit confier par la collaboratrice de son père, que dans ce testament, son père a décrit 12 grands crus choisis par ses soins ainsi qu’un treizième, qu’il qualifie de son vin idéal et qu’il nomme « Les gouttes de Dieu ». Le testament est clair : s’il parvient à découvrir de quels vins et de quels millésimes il s’agit, y compris le treizième, Shizuku recevra alors la totalité de son héritage. Mais alors que la tâche lui paraît déjà ardue, Shizuku découvre l’existence d’un frère adoptif, œnologue de surcroît, qui se battra, lui aussi pour bénéficier de cet héritage.

Manga Les gouttes de Dieu

Page 13 du tome 1, “Les gouttes de Dieu” de Tadashi AGI et Shu OKIMOTO.
Photo Monia Boubaker

Après avoir intégré le fait que le manga se lisait de droite à gauche, (c’est un petit détail, mais c’est un peu perturbant au début surtout pour l’ordre des bulles !) On s’attache petit à petit aux personnages, à cette histoire abordée non sans un brin d’humour, et on suit le héros dans cette quête dans laquelle il se lance, pour tenter de nommer ces treize grands crus. J’ai été très surprise par le nombre d’informations et les connaissances que l’on acquiert sur le vin dans simplement un seul tome ! Dans le premier tome de ce manga, « Les gouttes de Dieu » on y parle de la différence entre le Bordeaux et le Bourgogne, on y apprend les noms de prestigieux châteaux, et l’on a même à la fin du tome, des informations plus complètes sur les différentes appellations des vins, les millésimes, l’art de décanter (mettre en carafe un vin pour en libérer tous les arômes)… Une source d’information très riche ! Dans « Les gouttes de Dieu » il est souvent question des odeurs et arômes dégagés par le vin et cela nous démontre que pour apprécier le vin et le reconnaître, il faut être doté d’une grande sensibilité. Au fil des pages, on a même l’impression de les sentir réellement !

L’environnement de l’histoire, mais aussi les dessins, m’ont emmenée loin de ce que je connaissais déjà, et j’ai été véritablement surprise par cet univers. Je n’ai lu pour le moment que le premier tome (dans cette série qui n’en compte pas moins de 33 !) mais je ne m’arrêterai pas là ! Et je pense même me servir un bon verre de vin pour apprécier dignement ce tome 2 !

Tadashi AGI est un écrivain et un scénariste japonais de mangas et de cinéma. Il a notamment écrit les scénarios de « Détective academy Q », « Les enquêtes de Kindaichi », « Shibatora », « Bloody monday »…

Shu OKIMOTO est dessinatrice et encore peu connue au niveau international. Elle a illustré tous les tomes des mangas « Les gouttes de Dieu ».

 

2 comments for ““Les gouttes de Dieu” de Tadashi AGI et Shu OKIMOTO, un manga… enivrant !

  1. 11 octobre 2014 at 18 h 31 min

    Je ne suis pas une amatrice de vin mais ce manga donne envie. Il a l’air complexe et intrigant. J’aime beaucoup le nom “les goutte de dieu”, jolie métaphore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.