“Le porteur de conque” de Chitra Banerjee Divakaruni : aventures et magie !

Ecrire un roman

 

Chitra Banerjee Divakaruni est une auteure que j’admire énormément. Ses romans sont de vraies merveilles dans lesquels elle manie les mots avec grâce et poésie. Originaire d’Inde, elle aime nous faire découvrir son pays à travers ses livres, et nous amène à la rencontre de la culture indienne et de ses traditions.

Alors avec « Le porteur de conque », j’avais vraiment hâte de découvrir sa plume dans la littérature jeunesse. Et je suis loin d’avoir été déçue, car cette histoire destinée à un jeune public m’a vraiment ravie !

 

Le porteur de conque Chitra Banerjee Divakaruni

“Le porteur de conque” de Chitra Banerjee Divakaruni, tome 1 de la trilogie “La confrérie de la conque”, paru aux éditions Picquier Jeunesse. Photo Monia Boubaker

 

« Le porteur de conque » paru en format poche aux éditions Picquier Jeunesse, est le premier tome de cette série de trois, « La confrérie de la conque » qui raconte l’histoire d’Anand, un jeune garçon âgé de 12 ans vivant à Calcutta. Pour aider sa mère à subvenir aux besoins de la famille après le départ de son père, Anand travaille dans une échoppe, pour le très dur Haru. Un jour, il fait la rencontre d’un vieil homme étrange, qui, un soir d’orage, lui demande son aide pour sauver et ramener à ses propriétaires, ce coquillage magique qu’il appelle la conque. Anand quitte alors Calcutta, en compagnie du vieil homme et de Nisha, une petite balayeuse maline qui n’a peur de rien. Une aventure aux multiples péripéties où les obstacles seront nombreux, et qui le mènera jusqu’à cette vallée de l’Himalaya : la vallée d’argent.

 

(…) – Quelle sorte de pouvoirs ? demanda Anand, fasciné. Il n’est pas sûr de croire à l’histoire du vieil homme. Cela ressemble un peu aux contes que lui racontait sa mère autrefois, quand elle avait le temps. Mais les histoires de magie lui plaisent toujours autant. (…)

 

« Le porteur de conque » est une roman jeunesse d’aventures, qui emmènera nos jeunes lecteurs à travers l’Inde, jusqu’aux montagnes de l’Himalaya. Anand et ses deux compagnons devront faire des choix, déjouer des pièges et affronter d’étranges obstacles pour pouvoir mener à bien la mission qui leur a été confiée.

 

(…) C’est une toute petite conque, comme celles que les enfants ramassent sur la plage, assez petite pour tenir dans le creux de sa paume, si délicate qu’elle semble faite de pétales de jasmin. Et pourtant, il s’en dégage une force formidable, vibrante, qui se dirige vers lui et le pénètre, le réchauffant et l’étourdissant de bonheur. Une musique, la plus douce des musiques, l’enveloppe comme si les étoiles étaient descendues du ciel dans la pièce. Il veut appartenir à cette chose minuscule, magnifique, et la servir éternellement. (…)

 

Cette histoire, aux allures de conte, aborde les valeurs comme le respect, l’honnêteté et la loyauté. Anand, Nisha, et le vieil homme, Abhaydatta, se démènent pour faire triompher le bien ; et le jeune garçon, lors de ce long périple, sera amené à vraiment découvrir qui il est, et ce qu’il veut au plus profond de lui.

Une histoire emplie de sagesse et de magie qui est aussi une très belle histoire d’amitié.

 

(…) Ne craignez rien, leur dit Abhaydatta d’une voix douce. Le danger viendra en son temps. On ne peut pas l’arrêter. On ne peut qu’essayer de s’y préparer. Cela ne sert à rien de prévoir le danger et de souffrir de ses conséquences avant qu’il ne surgisse. D’ailleurs, tant que je serai avec vous, je vous défendrai de toutes mes forces. (…)

 

À la fin de ce premier tome, ma curiosité n’a pas été attisée au point d’être impatiente de me lancer dans le deuxième (aussi joli et intriguant soit le titre : « Le miroir de feu et des rêves »), même si le dernier chapitre laisse deviner que d’autres aventures, d’autres événements dans la vie d’Anand sont à venir.

Le livre compte 285 pages et le récit y est au présent, ce qui rend la lecture facile pour le jeune lecteur et permet de mieux l’intégrer à l’histoire.

Je conseillerais ce roman jeunesse aux enfants de 11/12 ans.

« Le porteur de conque » plaira beaucoup aux jeunes lecteurs amateurs d’aventures et de magie ; c’est une lecture grâce à laquelle ils pourront voyager et laisser aller leur imagination…

 

Chitra Banerjee Divakaruni est une écrivaine et poétesse indienne originaire de Calcutta. Elle vit à Houston, aux États-Unis, où elle enseigne à l’université de cette même ville. Elle est également active au sein d’associations qui aident les femmes de l’Asie du Sud victimes de violences domestiques, et qui aident les enfants, en Inde, à pouvoir bénéficier d’une éducation.

http://www.chitradivakaruni.com/

2 comments for ““Le porteur de conque” de Chitra Banerjee Divakaruni : aventures et magie !

  1. 23 janvier 2015 at 8 h 55 min

    J’avais lu “balades indiennes ” que j’avais beaucoup aimé… Je ne savais pas qu’elle écrivait aussi pour la jeunesse!

    • 23 janvier 2015 at 9 h 02 min

      Oui, et c’est vrai que même dans ses écrits destinés aux plus jeunes, on retrouve cette délicatesse, cette poésie, qui caractérisent vraiment ses romans. Ça a été une belle découverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.