Ma participation au Liebster Award !

liebster award

Hier j’ai été nominée par le blog “J’aime la pluie” pour participer au Liebster Award. La règle étant de répondre à 11 questions et de poser à mon tour 11 autres questions à des blogueurs qui ont moins de 200 abonnés sur Hellocoton.

C’est avec plaisir que je me prête au jeu !

 

Voici les 11 questions qui m’ont été posées :

1/ Dans quelle ville habitez-vous ?

J’habite à Eysines, tout près de bordeaux.

 

2/ De quel voyage gardez-vous le meilleur souvenir ?

Sans hésitation, mes vacances en Indonésie, à Bali ! J’y suis allée déjà deux fois et je rêve d’y retourner. Ce mélange de zen, de senteurs, de sourires, de paysages magnifiques… Un régal !

 

3/ Quelle ville ou région de France aimeriez-vous visiter ?

La Corse, et le Jura pour mes envies du moment de lacs, de cascades !

 

4/ Quelle est votre saison préférée et pourquoi ?

Le printemps ! J’apprécie énormément les premiers soleils, la nature qui se réveille… et comme je n’aime ni les grosses chaleur ni le froid, c’est la saison idéale pour moi !

 

5/ Quel est votre moment préféré de la journée ?

Le soir quand je me glisse sous la couette avec un bon livre ! C’est mon moment, celui qui me permet de m’évader…

 

6/ Votre rêve dans la vie ?

Si je devais n’en citer qu’un, ce serait certainement de pouvoir vivre confortablement de mon activité d’illustratrice et de mon blog littéraire. J’y mets tout mon cœur et toute mon énergie !

 

7/ Que préférez-vous faire le week-end ?

Me détendre, profiter de moments avec ma moitié, regarder des films ou des séries, griffonner quelques croquis, et lire (oui encore ! je n’en ai jamais assez !)

 

8/ Zones piétonnes ou centres commerciaux ?

Certainement les zones piétonnes, mais je ne suis pas une fan de balades en ville ni même de shopping, je fuis les endroits trop fréquentés ! Je recherche plutôt les coins de nature, le calme…

 

9/ Train ou avion ?

L’avion, sans hésiter ! J’aime énormément voyager, et loin ! Je suis encore impressionnée de pouvoir en seulement quelques heures mettre le pied dans un autre pays ou sur un autre continent, et de pouvoir découvrir une autre culture.

 

10/ Quelle est votre chanson préférée ?

Ma playlist change souvent en fonction de mes envies, des moments. Je dirais que celle que j’écoute le plus ces dernières semaines, c’est “Let her go” de Passengers.

 

11/ Votre meilleur souvenir de blogueuse à ce jour ?

Étant une toute jeune blogueuse car j’ai commencé il y a peu, je dirais le lancement de mon blog, et aussi de constater que mes articles intéressent. C’est une grande joie, une récompense énorme, ça m’encourage beaucoup.

 

Voici maintenant les 11 blogueurs que je nomine :

Sue http://makemeaplace.over-blog.com/

Johanne http://www.livressedesmots.com

Marie-France http://ilpleutsurmavie.publicoton.fr/

Nathalie http://lavaliseafleurs.com/

Ysanya http://au-bonheur-de-lire.eklablog.com/

Sandra http://sandrasbz.unblog.fr/

Dimitri http://artetglam.blogspot.fr/

Marie http://revebleulavande.wordpress.com/

Lætitia http://envies-de-livres.blogspot.fr/

Faelys http://www.petitesmadeleines.fr

Emily http://www.chapelier-fou.com/blog/

Et mes 11 questions :

1/ Si tu devais décrire ton blog en trois mots ?

2/ Une envie un peu folle qui t’a traversé l’esprit ces jours-ci ?

3/ As-tu un livre ou un film référence ?

4/ Quelle est pour toi la journée idéale ?

5/ As-tu un porte-bonheur ?

6/ Si on te donnait l’opportunité là, tout de suite, de t’emmener vers la destination de tes rêves, quelle serait-elle ?

7/ Il y a t’ il une couleur que tu ne porterais jamais ?

8/ Un indice sur le prochain article que tu publieras ?

9/ Tu es plutôt ville ou campagne ?

10/ Pour toi, une journée ne commence pas sans… ?

11/ Ta plus belle réussite ?

 

“Aux prises avec la mort” de Peter James. Des frissons pour cette rentrée !

Peter James

“Aux prises avec la mort” de Peter James, paru aux éditions Pocket.
Photo : Monia Boubaker

 

Ce polar de Peter James, “Aux prises avec la mort“, a été le second livre que j’ai dévoré pendant mes vacances. Le premier était “Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi qui m’avait fait voyager au soleil, avec une enquête se déroulant sur l’île de la Réunion, et dont je vous avais parlé dans ce précédent article.

Cette fois-ci, et dans un style très différent, avec Peter James, nous partons au Royaume Uni, à Brighton, où on y retrouve le climat anglais un brin capricieux qui m’avait déjà laissé apercevoir, à ce moment là, un petit air de rentrée.

Il y a des journées qui commencent par un évènement capable de bouleverser votre vie à tout jamais. C’est le cas de Carly Chase, dont la vie bascule un matin d’avril. Au lendemain d’une soirée bien arrosée, Carly, en retard, se dépêche de partir pour déposer son fils Tyler, à l’école. Après ce premier arrêt, sur la route de son rendez-vous, un vélo surgit alors devant elle. Tentant de l’éviter, c’est le dérapage, puis la collision. Cet accident de la route cause finalement la mort du cycliste, et peu de temps après, il apparait que les autres conducteurs impliqués, sont tour à tour sauvagement assassinés. Le commissaire Roy Grace, chargé de l’enquête, est persuadé que Carly sera la prochaine sur la liste.

Aux prises avec la mort” est un excellent polar, et malgré les personnages au début que je trouve un peu trop nombreux pour arriver à tous les mémoriser, on finit par côtoyer, au fur et à mesure, les principales figures de cette enquête, qui prend rapidement de la vitesse. Les meurtres perpétrés et leurs détails font froid dans le dos et l’on suit avidement les avancées de l’affaire, jusqu’à la traque de l’assassin ; froid, calculateur, et effrayant d’habileté.

En parallèle de cette enquête, est aussi présent un “fil rouge”, relatif à la vie personnelle de Roy Grace, et plus particulièrement à la disparition de sa femme Sandy, des années avant. Cette disparition, laissée en suspens à la fin du livre nous intrigue, et nous donne vraiment envie d’en savoir plus. Il est alors logique de penser qu’elle se poursuivra dès la prochaine enquête du commissaire Roy Grace, dans le dernier livre de Peter James, “Des enfants trop parfaits”.

J’ai découvert Peter James avec ce livre “Aux prises avec la mort“, mais si l’on souhaite garder la chronologie de sa vie personnelle évoquée en parallèle des enquêtes, et si celui-ci vous a convaincu, je pense qu’il serait intéressant de lire les enquêtes précédentes dans l’ordre.

Voici les autres polars de Peter James dont le héros est le commissaire Roy Grace :

– “Comme une tombe” (2006)

– “La mort leur va si bien” (2007)

– “Mort…(ou presque)” (2008)

– “Tu ne l’oublieras jamais” (2010)

– “La mort n’attend pas” (2011)

– “À deux pas de la mort” (2012)

Tous sont repris aux éditions Pocket, et son dernier roman “Des enfants trop parfaits”, est paru cette année chez Fleuve éditions.

Peter James est un écrivain et un producteur de cinéma britannique. Il a écrit 20 romans et compte parmi les auteurs de romans policiers les plus lus au Royaume-Uni.

http://www.peterjames.com/

 

Version papier (7.90 €)

Version numérique (13,99 €)

 

De l’humour avec les albums “Calvin et Hobbes” de Bill Watterson !

 Calvin et Hobbes Bill Watterson

Quelques albums de Calvin et Hobbes, parus aux éditions Hors Collection.
Photo Monia Boubaker

 

Je vous emmène aujourd’hui dans l’univers de la bande dessinée et j’avais envie, pour inaugurer cette rubrique, de partager avec vous mon grand coup de cœur : les albums “Calvin et Hobbes” de Bill Watterson.

Bill Watterson a été une grande découverte pour moi lorsque je faisais mes études en communication graphique. À ce moment là, je m’intéressais beaucoup à la bande dessinée avant de trouver finalement ma voie dans le domaine de la peinture et de l’illustration. Je suis tombée en admiration devant ses dessins, d’une grande qualité graphique, réalisés pour la majorité en noir et blanc, et de son trait vif, souvent minimaliste, qui n’apporte que plus d’efficacité à ses gags. A travers ces albums, on contemple l’immense talent de Bill Watterson, et on savoure son humour à chaque page !

Je suis très vite devenue “accroc” aux aventures du petit Calvin, irrésistible de drôlerie. Calvin est un petit garçon “hyperactif”, très imaginatif, et Hobbes, son tigre en peluche, son meilleur ami, qu’il imagine comme un tigre bel et bien vivant, s’anime pour partager avec lui ses journées, ses interrogations, son incompréhension vis à vis du monde des adultes, ses idées géniales et autres jeux, alors que les autres personnages de l’album ne le voient uniquement que comme une peluche.

Les noms des personnages n’ont pas été choisis au hasard : Calvin tire son nom du théologien Jean Calvin, et le tigre Hobbes, du philosophe Thomas Hobbes.

Les albums se présentent sous forme de “comic strips” : les gags sont courts et ne comportent que trois ou quatre vignettes, disposées en une bande horizontale. Calvin est un personnage rafraichissant, drôle, spontané et doué de répartie du haut de ses six ans. Doté d’une imagination débordante, il se crée des mondes, monstres et autres personnages qui réapparaissent au fil des pages. Il constate souvent sa différence de vision entre lui et ses parents, son tigre Hobbes, son institutrice, et sa voisine Susie qui est également très souvent la cible de ses mauvaises blagues ! La grande particularité de Calvin est qu’il s’exprime, et réfléchit comme un adulte, ainsi interviennent souvent des critiques sur la société, la politique, l’art… Le félin constate, lui, souvent les failles et bizarreries du genre humain !

 Calvin et Hobbes Bill Watterson

Strips tirés de l’album n° 22 “Le monde est magique !”
Photo Monia Boubaker

 

Les aventures de Calvin et Hobbes sont un régal et un vrai moment de détente ! Je les lis et relis avec toujours autant de plaisir !

Bill Watterson est né en 1958 à Washington D.C aux États-Unis. Il est peintre, scénariste et dessinateur de bandes dessinées. Sa série d’albums “Calvin et Hobbes” créée en 1985 a remporté un succès international. En 1995, en pleine gloire, Bill Watterson met le point final aux aventures de Calvin et Hobbes pour se consacrer à la peinture et à sa famille. Les albums de Calvin et Hobbes sont indémodables et ont encore et toujours plus de succès aujourd’hui. Ils sont une référence en matière de Bande Dessinée. Bill Watterson a reçu le 2 février dernier, le Grand Prix de la BD du Festival d’Angoulême.

Les albums de Calvin et Hobbes sont édités également maintenant en petit format :


 

“Conspiration à Bali” de Shamini Flint

 Shamini Flint

“Conspiration à Bali” de Shamini Flint, paru aux éditions Marabout.
Photo Monia Boubaker.

 

Parce que j’aime énormément voyager, je suis très attirée par les livres dont les histoires ou intrigues se passent loin d’où je vis, et qui me permettent de découvrir de nouvelles terres, de nouvelles cultures. À défaut de pouvoir voyager aussi souvent que je le souhaiterais à travers le monde, c’est un plaisir que je prends en lisant. L’Amérique du sud, les États-Unis, l’Asie… je fais mes valises très souvent !

Aujourd’hui je vous emmène à Bali, une île que j’affectionne tout particulièrement et qui m’a laissé de merveilleux souvenirs en tête. Lorsque j’ai repéré “Conspiration à Bali” sur cette étagère de la librairie, je ne connaissais pas encore Shamini Flint, mais je n’ai pas hésité une seule seconde, il fallait absolument que je le lise !

« Conspiration à Bali » est un polar, et s’est révélé être une lecture très intéressante et captivante, car il aborde entre fiction et réalité ces évènements tragiques, les attentats qui ont eu lieu à Kuta, à Bali, en 2002.

Pour vous résumer l’histoire en quelques lignes :

Bali étant la cible d’un attentat terroriste, l’inspecteur Singh, est appelé en renfort sur les lieux. Un petit problème se pose néanmoins, il ne connait rien à la lutte anti-terroriste ! Mais quand il apparait qu’une des victimes retrouvée dans les décombres, semble avoir été tuée avant l’explosion de la bombe, l’inspecteur Singh met alors toutes ses compétences de fin limier et son efficacité, au service de cette enquête.

Je me suis très vite attachée à ce personnage, l’inspecteur Singh, cet inspecteur un peu bourru et caractériel qui est connu pour embarrasser sa hiérarchie.

Ayant lu ce livre en étant moi-même à Bali, j’ai aussi découvert avec plaisir des endroits qui y étaient mentionnés, comme par exemple, le « Dirty duck dinner » un restaurant à Ubud que je n’ai pas manqué de tester !

J’ai été captivée de la première à la dernière page, et Shamini Flint mêle avec subtilité la culture et la gentillesse des balinais, à cet événement marquant de l’histoire.

« Conspiration à Bali » a été le premier livre que j’ai lu de Shamini Flint, et depuis, je ne manque aucune de ses nouveautés. Il est paru en 2009 aux éditions Marabout.

Vivant elle-même à Singapour, ses romans se déroulent en Asie, pour notre plus grand plaisir !  Alors si comme moi, vous aimez le mélange de mystère et d’exotisme des enquêtes menées au bout du monde, vous allez adorer les livres de Shamini Flint !

Vous pouvez retrouver l’inspecteur Singh dans d’autres enquêtes passionnantes :

  • « Meurtre en Malaisie »
  • « Infamies à Singapour »
  • « Folie meurtrière au Cambodge »

 

Shamini Flint a laissé derrière elle sa carrière d’avocate pour se consacrer à sa famille, à l’écriture, et à son activité de militante écologiste. Elle écrit également des livres pour enfants.

http://www.shaminiflint.com/

Version papier (6,99 €)

Version numérique (5,49 €)

“Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi, du suspense et du soleil !

Michel Bussi

“Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi, paru aux Presses de la Cité et en format poche aux éditions Pocket.
Photo : Monia Boubaker

 

Une couverture colorée, une enquête au cœur de l’île de la réunion, et ce proverbe réunionnais “Fé lève lo mort” signifiant “il est dangereux de faire ressurgir le passé” ; il n’en fallait pas plus pour me tenter !

Une bonne dose de suspens, un soupçon d’humour et d’ironie (j’adore !), le tout sur un fond d’exotisme, voilà la recette de ce polar captivant et de cette enquête haletante, que vous ne pourrez pas lâcher avant la fin ! “Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi est un grand coup de cœur !

Tout commence à Saint Gilles les Bains, sur l’île de la réunion, à l’hôtel Alamanda, où séjourne Martial Bellion en compagnie de sa femme Liane et de leur petite fille de 6 ans, Sofa. Puis, un après-midi, après être remontée dans sa chambre, Liane disparait. Les différents témoignages du personnel de l’hôtel indiquent Martial coupable. Désemparé, et ne sachant pas comment prouver son innocence face à ces témoignages qui semblent concorder, Martial prend la fuite avec leur petite fille. Une course-poursuite commence alors sur cette île de l’océan indien, aux paysages luxuriants.

Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi nous plonge dans la vie de l’île de la Réunion et de ses habitants.

On découvre, on cherche, on frissonne, on sursaute… et l’histoire, racontée jour après jour, heure après heure, minute après minute, comme dans un journal, nous entraine dans un rythme très soutenu et nous permet de vivre l’enquête en temps réel, sans que nous puissions en perdre une miette.

Ne lâche pas ma main” est un polar que l’on savoure, dont on voudrait économiser les derniers chapitres, et que l’on voudrait voir durer, encore et encore, tant on est captivé.

Un polar parfait aux airs de vacances pour mettre un peu de soleil dans votre rentrée !

Ne lâche pas ma main” est le septième roman de Michel Bussi. Il a également écrit “Nymphéas noirs” et “Un avion sans elle” parus également aux Presses de la Cité et en format poche aux éditions Pocket.

http://www.michel-bussi.fr/

 

Version papier (7,30 €)

Version numérique (14,99 €)