“Six ans déjà” de Harlan Coben

Tous les livres de Harlan Coben ont pour moi le même point commun : quelles que soient les histoires, je les lis vite ! Il faut que j’aille au bout. Que je sache. Et bien « Six ans déjà » n’échappe pas à la règle, Harlan Coben a toujours cette capacité d’étirer le suspens jusqu’au point final.

 

Harlan Coben six ans déjà

“Six ans déjà” de Harlan coben, paru aux éditions Pocket. Photo Monia Boubaker

Je vous emmène un peu dans l’histoire :

Jake, fou amoureux de Nathalie, assiste impuissant à son mariage avec Todd, avec qui elle a récemment renoué. Ce jour-là, Nathalie lui fait promettre de la laisser tranquille. De les laisser tranquille. Et de ne jamais essayer de la recontacter. Parole qu’il tient durant six ans, jusqu’à ce qu’il tombe un jour sur la notice nécrologique de Todd. Si Nathalie est maintenant veuve et qu’elle n’a plus personne dans sa vie, cette promesse faite quelques années plus tôt n’a selon lui plus lieu d’être. Décidé à venir aux funérailles et à enfin revoir Nathalie dont il est toujours si amoureux, il découvre alors sur place que la veuve est une parfaite inconnue. D’ailleurs, personne ne semble connaître Nathalie. Mais pourquoi lui aurait-elle menti ? Si elle n’était plus l’épouse de Todd, où était-elle ? Jake se lance alors dans des recherches, déterminé à la retrouver, et à découvrir la vérité, jusqu’à risquer sa vie.

Je sais que lorsque je commence un livre de Harlan Coben, j’ai l’assurance de passer un bon moment. Même s’il m’est arrivé une ou deux fois d’avoir été un peu déçue par la tournure d’une histoire, ses livres n’en restent pas moins passionnants. C’est pour moi un auteur très talentueux qui parvient toujours à m’emmener dans son univers. Page après page, je le suis, tête baissée, et je crois que j’aime bien ça !

(…) J’avais pensé naïvement que nous deux, c’était pour toujours. Moi qui fuyais toute forme d’engagement, j’avais su d’emblée – enfin, au bout d’une semaine – que cette femme-là, je me réveillerais à ses côtés chaque jour que Dieu fait. Que je donnerais ma vie pour elle. Que je ne pourrais plus me passer d’elle, et qu’avec elle, le quotidien deviendrait inoubliable. Pitoyable, n’est-ce pas ? (…)

Dans « Six ans déjà », j’ai particulièrement aimé les personnages que j’ai trouvés vraiment bien travaillés. Leur environnement est tellement bien décrit qu’il m’a paru presque familier. De ce fait, il est assez facile de s’attacher aux différents personnages, que ce soit Jake Fisher, le personnage principal, ou les personnages secondaires qui apportent ici je trouve, un vrai « plus » à l’histoire.

(…) Je me targue d’être un homme éclairé. Je ne crois ni au sort, ni au destin, ni à tout ce fatras de superstitions, et pourtant, c’est ainsi que je justifierais ma décision impulsive. Il fallait que je vienne. Je devais prendre ce vol. J’avais vu de mes propres yeux Nathalie épouser un autre homme, et malgré ça, je n’arrivais toujours pas à me faire à cette idée. Voilà six ans, Nathalie avait rompu par une lettre où elle m’annonçait qu’elle se mariait avec son ancien soupirant. Le lendemain, je recevais une invitation à leur mariage. Pas étonnant qu’il reste encore des zones d’ombre. J’étais ici sinon pour accepter, du moins pour éclaircir la situation. C’est fou, les prétextes qu’on peut invoquer quand on veut vraiment quelque chose. Mais qu’est-ce que je voulais au juste ? (…)

Ce qui est au départ une simple curiosité pour Jake Fisher devient finalement un acharnement, car tout semble se mettre en travers de son chemin pour qu’il ne puisse pas retrouver Nathalie. Personne ne se souvient ni d’elle, ni lui.

Même si quelques éléments m’ont semblés un peu confus, le suspens est là, et l’intrigue tient bien la longueur. Je ne vous cache pas que le dénouement ne m’a pas laissée sans voix. Ayant eu de petits doutes sur le “pourquoi” en avançant dans la lecture, le final ne m’a donc pas vraiment surprise.

Cela étant dit, avec Harlan Coben, on va au bout. Toujours. Et c’est vraiment sa force en tant qu’auteur. Il nous garde avec lui et il ne nous lâche pas.

Et puis en refermant le livre, je me suis faite cette réflexion : j’aurais quand même bien suivi les personnages encore un peu !

Et comme Harlan Coben fait très bien son travail, on en redemande et on a qu’une hâte : découvrir le prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.