“Le Skyraff” de Thomas et Florence Gindre, un voyage dans l’univers fantasy, entre mythologie et magie !

 

Ecrire un roman

 

Que diriez-vous d’un voyage au pays des elfes, des Dieux et autres créatures magiques ?

Pour être honnête avec vous, je ne suis pas une lectrice de fantasy, c’est un univers que je connais peu, mais je ne suis pas moins curieuse ! Alors quand Florence m’a proposé de découvrir « Le Skyraff », un livre qu’elle a coécrit avec son jeune fils Thomas, j’ai tout de suite accepté ! De plus, je trouve que ce projet d’écriture mère/fils est une incroyable aventure ! Ce fut une lecture plaisante, plutôt divertissante, et dont je vous parle tout de suite un peu plus en détail.

 

Skyraff photo couverture

“Le Skyraff, tome 1 : le règne de l’empereur” de Thomas et Florence Gindre, paru aux Éditions de la Reine, et disponible sur Amazon en version numérique ou papier.

 

Tout d’abord, sachez que « Le Skyraff », paru aux Éditions de la Reine, est inspiré d’« Eragon » de Christopher Paolini, et que « Le règne de l’empereur » est le premier tome d’une trilogie.

Dans ce premier volet, nous allons à la rencontre d’Espa, un jeune garçon de 15 ans, qui se voit un jour confier un œuf, de la part d’un elfe. Cet œuf, Espa en prend grand soin même s’il ne sait pas du tout quelle créature il abrite. Un soir, l’œuf se fissure et laisse apparaître un louveteau, mais un louveteau pas comme les autres, car celui-ci a de belles ailes argentées ! Son nouveau compagnon, qu’il nomme Xénos, lui apprend qu’il est un skyraff, un loup ailé, une créature dont le rôle est d’aider à combattre les forces du mal. Mais un jour, alerté par la présence d’un skyraff, l’Empereur Narnienn, qui contrôle le pays, attaque le village d’Espa afin de les tuer tous les deux. Celui-ci n’a d’autre choix que de fuir, accompagné de Xénos, et de Nymphia, une conteuse, qui lui apprendra la magie et le maniement de l’épée, afin qu’il puisse affronter le terrible empereur…

Étant complètement novice en matière de fantasy, j’avais un peu peur de me sentir perdue et de ne pas arriver à entrer dans l’histoire. Et finalement, ma seule difficulté a été de retenir les noms des différents personnages, qui je trouve se ressemblaient beaucoup et que j’ai eu un peu de mal à mémoriser au début. Mais à partir du troisième chapitre, j’ai commencé à visualiser l’univers que me proposaient les auteurs, à apprécier les personnages, à m’y attacher au fil des pages, et à me laisser porter par le récit, fluide, extrêmement bien écrit.

 

[…] La conteuse marqua une pause, s’installa plus confortablement et entama son explication.

« Vous savez certainement que les dieux vivent au-dessus de la montagne Sacrée, et qu’il y en a cinq principaux. Trois dieux : Zeus, le roi des dieux et de la foudre, Poséidon, celui de la mer, Hadès, celui du royaume des morts, et deux déesses : Iris, celle de l’air et du vent, et Sallana, celle du feu. Ils ne vivent pas toujours là-haut et descendent parfois sur notre continent, pour se mêler aux humains, aux nains ou aux elfes. Depuis des décennies, l’Empereur tente de leur prendre leurs pouvoirs afin de régner en maître absolu. Pour cela, il utilise des moyens maléfiques et malhonnêtes ».

Espa ouvrit de grands yeux. Il n’en croyait pas ses oreilles ! L’Empereur, pas honnête ! Lui à qui tout le monde obéissait ! Xénos vint poser sa tête sur ses genoux, comme pour l’aider à appréhender cette nouvelle. Nymphia baissa les yeux d’un air triste et enchaîna :

« Je t’ai sauvé, toi, Espa, et pas les autres, car tu es quelqu’un de particulier. […]

 

J’ai beaucoup aimé le côté aventure, quête, qui côtoie celui des dieux et de la magie. Durant la lecture, je ne me suis pas ennuyée, et j’ai trouvé le récit vraiment bien rythmé. Si certaines scènes sont racontées parfois un peu rapidement, cela m’a permis de ne pas être ensevelie dans trop de détails et de ne pas perdre le fil de l’histoire.

L’action est présente du début à la fin, et les auteurs vont à l’essentiel.

Un moment de lecture agréable, que je conseille aux amateurs de fantasy, ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent découvrir cet univers.

« Le Skyraff » est disponible en version numérique et version papier sur le site des Éditions de la Reine ou Amazon. C’est un livre que je conseille aux lecteurs de 12-15 ans.

8 comments for ““Le Skyraff” de Thomas et Florence Gindre, un voyage dans l’univers fantasy, entre mythologie et magie !

  1. 24 mars 2016 at 13 h 50 min

    Voilà qui devrait plaire à mon Grand, fan d’Eragon.

  2. 31 mars 2016 at 5 h 14 min

    Merci d’avoir osé lire ce livre qui sort de tes goût et merci pour cette belle chronique. 🙂

    • 31 mars 2016 at 6 h 34 min

      Avec grand plaisir Florence !! Je vous souhaite un grand succès avec “Le Skyraff” !!

  3. 1 avril 2016 at 10 h 56 min

    Cette histoire à l’air vraiment géniale. J’ai très envie de la lire. Merci pour la découverte ! 🙂

    • 1 avril 2016 at 19 h 37 min

      Avec plaisir ! Je suis contente de t’avoir donné une idée de lecture ! 🙂

Répondre à Alex-Mot-à-Mots Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.