“Les enquêtes du Brahmane Doc” de Sarah Dars, en route pour l’Inde et ses énigmes !

Sarah Dars Brahmane doc

“Les enquêtes de Brahmane Doc” de Sarah Dars, paru aux éditions Philippe Picquier.
Photo Monia Boubaker

 

J’ai découvert Sarah Dars grâce à son livre « Nuit blanche à Madras », que j’avais d’ailleurs dévoré en un temps record. Une lecture captivante qui raconte la disparition soudaine de Suryâ, que le Doc est amené à éclaircir. J’ai donc récidivé en toute hâte avec le recueil complet « Les enquêtes du Brahmane Doc », qui regroupe toutes les enquêtes passionnantes menées en plein cœur de l’Inde par ce médecin, Doc, aussi atypique que malicieux.

J’ai vraiment eu un coup de cœur pour ce personnage principal, sensible, habile, très intelligent, qui nous amène au gré de ses enquêtes, dans différentes villes et régions d’Inde.

Lors de ses déplacements, traînant sa vieille Ambassador (quand elle veut bien démarrer), le Doc semble toujours croiser sur son chemin, une énigme, un meurtre, une disparition, qu’il se met en tête de résoudre, (ou qu’on le pousse à résoudre !), souvent accompagné de son meilleur ami et collègue, Arjun.

Ce Doc bien particulier, mélomane, pratiquant l’âyurveda, adepte du kalaripayatt, un art martial d’origine indienne, et des plats très épicés, nous ravit par ses aventures : ses enquêtes aux nombreux mystères et faux semblants. À qui profite le crime ? Et comme l’aime le répéter le Doc : Kasya phalam, Kasya priyam : “À qui l’avantage ? À qui le bénéfice ?”

Les livres de Sarah Dars sont particulièrement bien faits, car au delà de ces palpitantes enquêtes, ils nous invitent un peu plus à prendre part à l’histoire en nous présentant, à chaque premier chapitre de chaque enquête, une carte, avec la localisation de l’histoire, ainsi que la liste des personnages, un peu comme au commencement de la lecture d’une pièce de théâtre.

 

Sarah Dars Brahmane Doc

 

Vous retrouverez également à la fin du recueil, un lexique de tous les mots indiens utilisés. Voilà de quoi nous immerger agréablement dans la culture indienne, et je pense que comme moi, vous n’en resterez pas là !

« Les enquêtes du Brahmane Doc » de Sarah Dars, sont des enquêtes très bien menées, divertissantes, qui nous offrent des balades aux quatre coins de l’Inde, entre les jardins de frangipaniers, les vieux quartiers ou les villes bouillonnantes. Des balades toujours ponctuées de rituels, de croyances, d’épisodes gastronomiques, musicaux, qui nous permettent ainsi de découvrir et d’apprécier les richesses de l’Inde.

Pour ma part, des balades que j’ai grandement appréciées… !

Pour vous donner une idée, et vous plonger dans le monde de Sarah Dars et du Brahmane Doc, je vous ai choisi un extrait de « Nuit blanche à Madras » qui reste mon enquête favorite, et que je vous livre ici en audio :

 

podcast Nuit blanche à Madras Sarah Dars

 

« Les enquêtes du Brahmane Doc » sont au nombre de huit dans ce recueil de 1063 pages, et regroupe :

  • « Nuit blanche à Madras »
  • « Coup bas à Hyderâbad »
  • « Ramdam à Mahâbalipuram »
  • « La morte du Bombay Express »
  • « Rififi à Ooty » 
  • « Malabar Connection »
  • « Pondichéry Blues »
  • « Bengal Hot »

Toutes les enquêtes du Brahmane Doc peuvent être achetées séparément. Elles sont parues aux éditions Picquier Poche.

Un petit mot sur l’auteur :

Sarah Dars est une auteure de romans policiers française. Après sa découverte de l’Inde, pays pour lequel elle se passionne, elle y multiplie les séjours dans différentes régions, écrit des articles sur l’Inde dans des revues. Outre les romans, Sarah Dars se consacre également à l’étude des philosophies indiennes ainsi qu’à sa mythologie.

Bien que connaissant extrêmement bien le pays, c’est dans le sud de l’Inde, où elle a vécu, qu’elle décide de situer les intrigues de ses romans. 

Mon second Liebster Award !

Liebster Award

J’avais déjà participé aux Liebster Award en septembre dernier, et nominée par le blog Rock and Tea, je me prête une nouvelle fois au jeu avec grand plaisir !

Je rappelle les règles du jeu même si je pense qu’elles sont bien connues de toutes et tous ! 

– Dévoiler 11 choses à propos de nous,

– Répondre aux 11 questions posées par la personne qui nous a nominée,

– À son tour, poser 11 questions et nominer 11 blogs (qui ont moins de 200 abonnés sur Hellocoton).

Les 11 choses sur moi :

  • J’adore voyager, d’ailleurs, j’aimerais passer 6 mois par an à la découverte du monde 🙂
  • Je me suis remise au sport depuis septembre. Jogging une fois par semaine, et ça me fait un bien fou !
  • Je suis une passionnée de chevaux et j’aimerais reprendre l’équitation de manière régulière… quand le budget me le permettra… !
  • J’adoooooore le fromage !
  • Quand j’ai un petit creux, je craque toujours pour du salé. Je ne suis pas fan de sucre ou de pâtisseries.
  • J’aime les livres qui m’amènent aux quatre coins du monde, tous genres confondus.
  • J’aimerai toujours travailler uniquement à la maison. Je m’y sens bien.
  • Je suis un peu sauvage et solitaire, je n’aime pas les grandes tablées, ni les lieux bondés.
  • Je ne commence pas la journée sans un thé vert bien chaud.
  • Je me suis remise à écrire et j’ai l’impression d’être maintenant vraiment Moi.
  • J’ai un appétit insatiable quand il s’agit de sushis !

 

Les 11 questions de Rock and Tea auxquelles je réponds :

 

1/ Ton top 5 des destinations rêvées ?

Bali, même si j’y suis déjà allée deux fois, je rêve d’y retourner ; ensuite, je dirais l’Inde, le Sri Lanka, les Philippines, et le Costa Rica.

 

2/ Combien de mugs de thé par jour ?

Beaucoup ! Je dirais environ 6, thés ou tisanes.


3/ Parfum floral ou fruité ?

Floral !


4/ Lire allongée ou assise ?

Allongée.


5/ Ton jeu préféré étant gamine ?

La balle au prisonnier ! J’adorais ce jeu !


6/ Un auteur que tu aimerais rencontrer ?

Juste un ?! Bon, alors, je dirais Chitra Banerjee Divakaruni. Ce serait un honneur.


7/ Ta plus belle rencontre de vacances ?

Je ne pourrais en citer une en particulier. Je dirais les personnes que tu croises au cours de voyages, qui t’apportent beaucoup en quelques mots, parfois sans le savoir ; qui t’éclairent, ou te montrent un chemin qui serait plus le tien.


8/ Le nombre de livres dans ta P.A.L. ?

Actuellement, j’en ai 6.


9/ La tenue que tu aimes mais que tu n’oses pas porter ?

Des robes d’été.


10/ Piscine ou plage ?

Plage ! Mais comme j’adore nager je ne résiste pas non plus à l’appel de la piscine !


11/ Mer ou montagne ?

La mer ! Bien que la montagne l’été m’attire de plus en plus.

 

Mes 11 questions pour les blogs nominés :

1/ Qu’est-ce qui t’a motivé(e) à créer ton blog ?

2/ Si tu devais citer un livre qui t’a marqué(e) ?

3/ Un voyage inoubliable ?

4/ Écris-tu tes articles en musique ?

5/ Qu’aimes-tu faire quand tu ne travailles pas ?

6/ Un plat qui te fait saliver ?

7/ Les vacances parfaites, pour toi c’est… ?

8/ As-tu un animal de compagnie ?

9/ As-tu un proverbe ou une citation que tu aimes particulièrement ?

10/ Ton rêve le plus fou ?

11/ Un pouvoir que tu aimerais posséder ?

 

Voici les quelques blogs que je nomine, et ceux qui souhaitent participer sont les bienvenus :

“Mortel Eden” d’Heather Graham : des frissons sur l’île de Calliope Key…

Heather Graham

“Mortel eden” d’Heather Graham, paru aux éditions Harlequin. Photo Monia Boubaker

 

Si on me dit « thriller », en me présentant une photo d’une île déserte, je suis généralement preneuse. Les enquêtes sous le soleil, j’aime bien ! Il est vrai que je ne résiste pas à une couverture comme celle-ci, encore faut-il que l’histoire me plaise, bien sûr. Et le résumé de quatrième de couverture fut assez tentant. Je vous en dis quelques mots :

Tout commence sur l’île de Calliope Key, située au sud de la Floride.

Beth, son frère Ben, et sa nièce Amber, accompagnée de sa meilleure amie Kimberly, décident d’y passer quelques jours. Loin du bruit de la ville, sans téléphone, ni voiture. Des vacances au calme : un programme assez alléchant pour des vacances sur une île paradisiaque ! Mais lors d’une balade, Kimberly bute sur un objet et appelle Beth à la rescousse. Celle-ci s’aperçoit rapidement, et avec horreur, qu’il s’agit d’un crâne humain. Elle décide alors d’éloigner rapidement les deux adolescentes pour leur éviter ce spectacle macabre. Plus tard, lorsqu’elle veut absolument montrer sa sinistre découverte à son frère Ben, très sceptique, Beth cherche désespérément. Sans succès. Alors que la disparition inexpliquée de deux plaisanciers plane encore sur Calliope Key, Beth se sent alors immédiatement en danger et doute soudainement de plusieurs personnes présentes sur l’île, notamment Keith Henson, qui semble avoir quelque chose à cacher…

Voici un extrait du premier chapitre que j’ai choisi pour vous :

(…) Il ne s’agissait pas d’un “simple” crâne. C’était visible à l’œil nu, malgré les broussailles enchevêtrées et le sol sableux qui le dissimulaient en grande partie. On y voyait encore des cheveux, constata Beth, le cœur au bord des lèvres.

Et même des lambeaux de chair.

Pas question que les filles voient ça de plus près !

Beth eut soudain l’impression que son sang se glaçait dans ses veines. Évitant de toucher sa macabre découverte, elle la recouvrit d’une palme, de manière à repérer le lieux quand elle reviendrait sans les filles. Se frottant les mains, elle se releva vivement, bien déterminée à rejoindre au plus vite son frère, resté à l’arrière pour installer le campement. Ils allaient devoir appeler la police par radio puisque les téléphones portables ne fonctionnaient pas sur l’île.

Un profond sentiment de malaise l’envahit peu à peu, tandis que certains passages d’articles de presse lui revenaient à la mémoire :

Disparus sans laisser de trace ! Molly et Ted Monoco, des marins pourtant confirmés, semblent s’être mystérieusement volatilisés.

Le dernier endroit où ils avaient été vus n’était autre que Calliope Key, la petite île de rêve sur laquelle ils se trouvaient tous actuellement.(…)

 

Heather Graham m’était inconnue jusque là, et j’ai aimé découvrir son style d’écriture, différent des thrillers que j’ai déjà lus. Dès le premier chapitre, les premières lignes, on est d’emblée propulsé au cœur de l’intrigue, le jour de cette inquiétante trouvaille. Jour à partir duquel la vie de Beth devient rapidement angoissante, ne lui laissant aucun répit.

On ressent à la lecture le doute s’installer sur de nombreux personnages et une certaine nervosité ambiante. Bien que certains éléments se soient révélés prévisibles, ce thriller réserve tout de même son lot de surprises, et je suis allée sans mal jusqu’au bout, curieuse de connaître le fin mot de l’histoire.

Heather Graham a la particularité de situer la Romance au cœur de ses différentes histoires et intrigues ; c’est finalement ce que j’ai le moins aimé. Les adeptes du mélange frissons/romance seront ravis !

Heather Graham est l’auteure d’une centaine de romans et nouvelles. Elle a écrit notamment « L’île des disparues », « Dangereux faux-semblants », « La griffe de l’assassin »…

 

“Oksa Pollock” d’Anne Plichota et Cendrine Wolf, tome 1 : l’Inespérée

Oksa Pollock

“Oksa Pollock” d’Anne Plichota et Cendrine Wolf, paru chez XO Éditions.
Photo Monia Boubaker

 

C’est certainement à cause de ces derniers jours pluvieux et froids que j’ai eu envie, pelotonnée sous un plaid dans le canapé, de me lancer dans un livre qui m’emmènerait dans un univers magique !

Bon, il est vrai que les rituels d’Halloween et “Les contes de Beedle le Barde” de J.K Rowling n’y ont pas été totalement étrangers !

J’aime beaucoup les livres qui parlent de magie, mais malheureusement, les vampires ont souvent une part importante dans ce genre de lectures. Vous l’aurez deviné, je ne suis pas fan de vampires ! Et j’ai bien été obligée de constater qu’il n’était pas chose facile de trouver un livre parlant uniquement de magie et de sorcellerie !

Après Harry Potter, je n’avais jamais retrouvé d’univers aussi passionnants, alors il a fallu que je cherche un peu !

Cela dit, j’ai fini par tomber sur « Oksa Pollock » écrit à quatre mains, par Anne Plichota et Cendrine Wolf. Le résumé m’a plu et plutôt inspiré, donc je me suis lancée !

Je vous résume un peu l’histoire :

Oksa Pollock, est une jeune fille de 13 ans, qui, pour le nouveau travail de ses parents, doit déménager à Londres. Une ville et une nouvelle école qu’elle ne connaît pas. Heureusement, son meilleur ami Gus ainsi que ses parents, les Bellanger, font aussi partie du projet. Un soir, dans sa chambre, Oksa se découvre, non sans faire de dégâts, certains pouvoirs. Terrifiée, elle refuse de l’admettre et n’en parle à personne. Jusqu’à cette mystérieuse empreinte qui se dessine chaque jour un peu plus sur son ventre… Se confiant finalement à sa grand-mère, Dragomira, celle-ci lui avoue que la famille Pollock vient en fait d’ Édéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre. Oksa apprend alors qu’elle est l’Inespérée, la seule qui puisse leur permettre de retourner un jour à Édefia… Oksa devra faire face à de nombreuses épreuves pour essayer de concilier sa vie de collégienne avec son destin et la mission pour laquelle elle a été choisie. Car elle est l’Inespérée…

Voici un extrait du premier chapitre :

Oksa Pollock- Extrait premier chapitre

Extrait du premier chapitre d'”Oksa Pollock”, d’Anne Plichota et Cendrine Wolf, paru chez XO Éditions. Photo Monia Boubaker

 

Le premier tome d’« Oksa Pollock » s’est révélé très divertissant. Les chapitres courts se lisent très facilement et donnent un rythme à cette lecture ; on est très vite happé et intégré à ce monde magique qui fait petit-à-petit partie de la vie d’Oksa. J’aurais pourtant aimé un peu plus d’action et de suspens sur l’ensemble du livre, notamment au cœur de l’histoire, car le début et la fin attisent la curiosité. Les noms des sorts et des créatures magiques sont très nombreux, ce qui en ravira plus d’un ; pour ma part j’ai eu un peu de mal à tout retenir ! Mais malgré ça, Oksa Pollock est une lecture très agréable qui a eu le mérite de me changer radicalement d’univers !

Et vous, avez-vous des lectures magiques que vous avez aimées et que vous conseilleriez ?

 

Anne Plichota et Cendrine Wolf sont les deux auteures d’Oksa Pollock, une série fantastique contée en 6 tomes. À l’origine auto-éditées, et remportant un grand succès auprès des lecteurs, Oksa Pollock a été reprise par XO éditions. La série est également maintenant disponible en format poche chez Pocket Jeunesse. En octobre 2014, les deux auteurs entament une nouvelle série aux héros romantiques, sombres et fascinants : Tugdual, tome 1 : les cœurs noirs.

 

 

“Rendez-vous doux”, une librairie française à Ubud, Bali

Librairie Rendez-vous doux Ubud

La librairie “Rendez-vous doux” à Ubud, Bali
Photo Rendez-vous doux

 

Je vous ai déjà parlé un peu de Bali lors d’un précédent article où je vous ai présenté ce très bon roman policier écrit par Shamini Flint, qui se déroulait justement là bas. Une île merveilleuse où j’ai eu la chance d’aller deux fois ! Et d’ailleurs, on dit toujours “Jamais deux sans trois” n’est-ce pas ? Alors je me tiens prête à refaire mon sac !

Avec Julien (ma moitié :), on avait réalisé, les deux fois, des itinéraires sacs à dos, choisissant les villes où nous voulions aller, les sites que nous voulions découvrir. Ubud, pour son attrait culturel, a bien sûr fait partie de ces itinéraires. C’est une ville que nous aimons beaucoup, il s’en dégage quelque chose de particulier, d’unique. On aime y séjourner quand on arrive, pour ressentir le cœur de Bali, et puis y retourner juste avant le grand départ, après toutes nos vadrouilles, pour profiter encore un peu de ce mélange de culture, de rizières, de senteurs…

Ubud, c’est les rizières, la musique balinaise, les spectacles de danses traditionnelles, les galeries d’art, mais aussi les librairies. Il y en a pas mal, mais une seulement propose des livres en français, et ce n’est pas si mal ! Une aubaine quand on est à cours de lectures !

Dans nos sacs à dos, on prends toujours le strict nécessaire, dont bien sûr deux ou trois livres, et on pense à tort que ça suffira, mais ça ne suffit bien évidemment jamais !

Alors cette librairie, « Rendez-vous doux », est un peu une bénédiction !

 

Librairie Rendez-vous doux Ubud

La librairie “Rendez-vous doux” à Ubud, Bali
Photo Rendez-vous doux

 

« Rendez-vous doux », est en fait un café librairie qui se situe au 12, Jalan Jembawan, la rue de la poste, pour les connaisseurs. On peut y siroter un thé, un jus de fruits, en regardant les livres de tous genres qui y sont en vente. Alors bien sûr, ce n’est pas immense, c’est un espace modeste, simple, mais où l’on se sent bien. Le propriétaire des lieux, français, très sympathique, n’est pas avare de partage et de discussions ! C’est aussi un endroit où l’on aime s’arrêter pour une pause bien méritée, après avoir déambulé et exploré les moindres recoins du célèbre marché d’Ubud, entre tissus, fruits, épices…

 

644009_466024550108398_1551100331_n

La librairie “Rendez-vous doux” à Ubud, Bali
Photo Rendez-vous doux

 

La toute dernière fois, au « Rendez-vous doux », j’ai trouvé ce livre d’Anita Desai, « Le jeûne et le festin », que j’ai beaucoup apprécié. En grande amatrice de littérature indienne, j’étais comblée ! D’autant plus qu’à ce moment là, je ne connaissais pas encore cette auteure et j’ai été vraiment ravie de la découvrir. “Le jeûne et le festin” parle du mariage, et des dures traditions familiales indiennes qui vont s’imposer à Anamika, Uma, et Arun malgré leurs différents chemins de vie.

Au « Rendez-vous doux », j’avais trouvé mon bonheur, ce livre qui allait m’accompagner les quelques jours restant du voyage. Et je me suis dépêchée de m’y plonger !

 

Anita Desai

“Le jeûne et le festin” d’Anita Desai, en dégustant un thé…
Photo Monia Boubaker

 

Alors bien sûr, on n’y trouve pas toujours des livres tous neufs, tous beaux, à la couverture pimpante, mais c’est peut être ce que j’aime. Les pages de celui-ci sont un peu jaunies, on voit qu’il a vécu, qu’il a voyagé. Il porte le tampon du « Rendez-vous doux » et le prix, aussi. C’est un de mes souvenirs de Bali, et très précieux, je dois dire.

 

Livre Librairie Rendez-vous doux Ubud

Intérieur du livre “Le jeûne et le festin” d’Anita Desai
Photo Monia Boubaker